prix / revue de presse

prix /revue de presse

 

Prix

 

2011 : Prix du Spectacle de rue pour Petites formes en l'air avec V.O.S.A Parada au Festival de Théâtre Européen de Lublin, en Pologne - Teatrów Europy Środkowej „Sąsiedzi”

 

2010 : Prix Spécial de la Poétique pour TaBALADA au Festival de Théâtre Européen de Lublin, en Pologne - Teatrów Europy Środkowej „Sąsiedzi”

 

2008 : Prix du Meilleur Spectacle pour TaBALADA au Festival Inspiration, Gliwice, Pologne.

 

2007 : Prix du Public pour Posedlost au Festival International de Theatre Alternatif Tempus Art, Rožńava, Slovaquie.

 

2006 : Grand Prix pour Letokruhy, au Festival International de Lublin, Perla Sasiedow, Pologne.

 

Revue de Presse

 

Ideas in motion - Interview du journal Prague Post réalisée par Kelly Panayi (en anglais)

 

Les décalages de Seiline Vallée - Radio.cz, RFI (en français)

 

 

TaBALADA

 

"Seiline Vallée et Salvi Salvatore errent avec succès à travers le théâtre en Europe.
Ils font partie du haut de l´échelle de ce qu´on appelle en Europe le "nouveau cirque". La dure besogne acrobatique est toujours combinée avec une histoire dans leur travail - et ça devient du théâtre. TaBALADA est une découverte des relations humaines sur le chemin de la solitude et de l´espoir.
Les artistes s´envolent au-dessus de nos têtes, ils s´entortillent, s´enveloppent - leurs "outils" favoris étant des vêtements, des tissus ou même un cerceau suspendu.
Le regard est par instant focalisé et miniaturisé sur une marionnette ou une nudité lyrique.
Seiline Vallée et Salvi Salvatore n´appartiennent pas à ces artistes qui se produisent à la télévision, ce n´est pas à leur détriment mais cela confirme l´aveuglement occasionnels des éditoriaux télévisés.
Leur art est sans prétention mais il est également un peu maléfique. Pour tout dire poétique.
Ils voyagent à travers l´Europe, passent du temps en France, mais quand ils reviennent en Tchéquie et que vous les rencontrez sur une place publique ou dans un espace vide, rappelez-vous : TaBALADA vaut le coup de s´arrêter."

                                                                                                                                                     Jiří P. Kříž, Právo / 9. 7. 2008

 

Posedlost

 

« L´histoire racontée par la Compagnie Décalages est vieille comme l´humanité. (...) On nous offre un spectacle qui, comme une éponge, s´imprègne des meilleures composantes du nouveau cirque, de la pantomime, du théâtre classique. Le jeu des acteurs, la scénographie, les lumières, la musique sont autant d´éléments équivalents qui créent une forme continue. Ils nous séduisent et nous emmènent dans des bifurcations, des déviations de nos pensées intérieures, associations d´idées, des traversées aventurières sur les frontières chancelantes de la conscience de soi et des sombres profondeurs du subconscient. Rarement j´ai vécu une telle atmosphère de concentration et de perception dans la salle. On dirait que cet ouvrage, joué au maximum de la concentration et par des artistes « accordés et harmonisés » (aussi bien sur la scène que derrière les consoles) va forcément toucher et s´adresser à tous les spectateurs, faire jaillir la mémoire, l´imagination, l´étonnement de l´enfance en chacun de nous... Et avant l´ouragan d´applaudissements j´ai entendu chaque spectateur pousser un soupir profond et content. »

Jiří Pírko Šmirk, Olomouc Divadelni Flora

 

«Le spectacle Posedlost reflète son époque de façon tangible. Il capte le présent et le dépeint grâce à une élaboration totalement abstraite de la scénographie. L´usage de longues lignes de corde accrochées au plafond crée l´espace sans délimitation de temps. Cela ouvre la porte à des tendances intemporelles et de plus, l´orientation des deux acteurs pour une forme de Nouveau théâtre appuie ces efforts. »

Zuzana Smugalová, Festivalový denník Tempus Art 2007

 

Letokruhy

 

«Letokruhy ne répond pas aux questions que chacun de nous, nous posons toute notre vie, mais «seulement» montre que le rêve peut avoir plus de pouvoir que le temps, la douleur, la solitude et que c'est dommage de toujours avoir les pieds sur terre et de ne pas s'élever.»

Martina Kinská, Lidové Noviny


«... Dans Letokruhy, les deux acteurs crééent leur propre monde, relient la réalité à la fantaisie, découvrent la dimension existentielle du théâtre. Ils sont capables de voler dans les cieux et en même temps de regarder dans la tombe; ils sont capables de planer sous les toits et d'être tristement assis sur un lit, ils sont capables de rêver d'éternité et de connaître la mort. Du théâtre comme cela et de la création comme celle-là ont toujours du sens.»

Vladimir Hulec, Time IN


«La puissance de Seiline Vallée et de Salvi Salvatore représente chez nous une expression unique dans la catégorie du nouveau cirque, et surpasse la plupart des modèles étrangers. La puissance des moments d'acrobatie aérienne sur les tissus suspendus dont les acteurs s'acquittent avec une légèreté inouie est incroyable...»

J.P Křiž, Xantypa


 
 

Error:

Type: E_NOTICE
Message: Use of undefined constant code - assumed 'code'
Host: 18.204.227.250
Agent: CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)
Server: www.decalages.eu
URL: http://www.decalages.eu/fr/compagnie/prix-revue-de-presse.html
Referer: -
File: /data/WEBS/ARTPROMETHEUS/decalages.eu/PUBLIC/WWWROOT/engine/include/templates/language-selector.php
Line: 31

Error:

Type: E_NOTICE
Message: Use of undefined constant code - assumed 'code'
Host: 18.204.227.250
Agent: CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)
Server: www.decalages.eu
URL: http://www.decalages.eu/fr/compagnie/prix-revue-de-presse.html
Referer: -
File: /data/WEBS/ARTPROMETHEUS/decalages.eu/PUBLIC/WWWROOT/engine/include/templates/language-selector.php
Line: 31

English Čeština Français